La Maison Bleu Horizon par Jean-Marc Dhainaut [Service Presse]

27535973_10155999231187296_1350547777_o

Bonjour les dévoreurs,

Je reviens avec une chronique pour bien commencer l’année (et il était temps) !

Je tiens avant toute chose à remercier infiniment Joël des Editions TAURNADA  pour l’envoi de ce livre et pour sa sympathie. C’était très appréciable et très apprécié !

Je suis pas embêtante comme fille, je lis tout ce qu’on m’envoie même si je sors de mes petites habitudes livresques.

Alors de quoi s’agit-il ?

4e de couverture : « Janvier 1985. Tout commence par un message laissé sur le répondeur d’Alan Lambin, enquêteur spécialiste en phénomènes de hantises. Une maison, dans un village de la Somme, semble hantée par un esprit qui effraie la famille qui y vit. En quittant sa chère Bretagne, Alan ignore encore l’enquête bouleversante qui l’attend et les cauchemars qui vont le projeter au cœur des tranchées de 1915. Bloqué par une tempête de neige, sous le regard perçant d’un étrange corbeau, Alan réussira-t-il à libérer cette maison de ce qui la tourmente ? »

Détails techniques :

Auteur : Jean-Marc DHAINAUT

Editions Taurnada

Mon avis : Pour être honnête, je ne connaissais pas cette maison d’édition, ni cet auteur. Et là vous vous dites : ça commence bien ! Mais il ne faut pas avoir peur de l’inconnu, on peut être agréablement surpris et c’est ce qui m’est arrivé.

Pour vous situer, je dirais que l’on est entre Les Autres et Sixième Sens en termes de références.

Je ne lis pas de livres sur le thème des ectoplasmes et autres phénomènes paranormaux parce qu’il se trouve que je ne suis pas une grande courageuse. Ajoutons à cela que comme je lis le soir, la plupart du temps, j’évite de me faire peur avant de dormir.

Cela étant, j’aime beaucoup ce thème et je crois ou du moins j’accorde de l’intérêt aux choses inexplicables et aux esprits. Personne n’a regardé Mystères et ne s’est dit que certains événements étaient vraiment troublants ? (Moi oui)

Vous l’aurez donc compris, la Maison Bleu Horizon est une maison hantée et avec un lourd très lourd passé.

Alan Lambin, notre personnage principal, est fasciné par les fantômes et les manifestations surnaturelles, au point d’en avoir fait sa profession. Même s’il ne part jamais du principe que lors de ses « interventions »  un esprit frappeur soit la cause des troubles dans une maison, il espère toujours pouvoir capturer l’essence d’une âme en peine. J’ai écrit « capturer » à dessein, car l’action se déroule en 1985, et à croire que l’auteur est resté coincé en 1985 tant les détails étaient effrayants de précision et l’ambiance 80’s palpable.

Cette fois-ci, Alan va trouver sur le répondeur de son bureau un message d’Hélène qui vit dans un ancien manoir. Son mari s’est absenté et elle est seule avec ses deux enfants et l’employée de maison. Elle explique qu’il se passe des choses très étranges chez elle qui ne lui laissent aucun répit.

Intrigué, Alan, malgré les fortes chutes de neige qui bloquent une partie du pays, décide de se rendre sur place. Autant vous dire qu’il ne va pas être déçu du « voyage ». Il va se retrouver confronté tant à des esprits torturés qu’à des flashbacks oppressants au milieu de la Première Guerre Mondiale.

J’ai trouvé ce roman empreint de sincérité et de sensibilité. L’auteur me semble être profondément humain et attaché à certaines valeurs. Tout porte à croire qu’il n’a pas choisi ce thème par hasard, mais parce que lui aussi doit éprouver, à l’image d’Alan Lambin, une certaine fascination pour les âmes tourmentées qui hantent les pauvres humains, cherchant à se libérer de ce qui les retient sur terre.

J’ ai été moins transportée par la narration, il y a (et ce n’est que mon humble avis) des lourdeurs et des longueurs. Le début est assez maladroit. L’introduction de chaque personnage est une épreuve, une fois libéré de cette étape, l’auteur réussit à nous ancrer dans son histoire.

Autre point mitigé, je m’attendais à être un peu plus effrayée mais je suis restée à des sensations raisonnables. Cela dit, peut-être l’auteur ne cherchait-il pas à effrayer son lecteur outre-mesure, son souci principal résidant surtout dans la résolution de l’affaire.

En résumé, un récit agréable et une intrigue bien ficelée, certains passages sont de vrais « page turner« . Une fois arrêté, j’avais hâte d’y replonger.

Je suis donc très contente de cette lecture et si le thème vous intéresse, n’hésitez pas à plonger tête baissée dans la maison bleu horizon.

Votre DL

Lucie

 

Publicités

4 réflexions sur “La Maison Bleu Horizon par Jean-Marc Dhainaut [Service Presse]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s