Le Seigneur des Anneaux – Une aventure philosophique par Matthieu Amat et Simon Merle

Bonjour, Bonjour,

Je remercie Babelio et les éditions Ellipses pour l’envoi de ce livre. J’ai lu la trilogie du Seigneur des Anneaux, il y a bien longtemps, et bien avant l’adaptation cinématographique. Mes cours de philo sont bien loin, mais j’ai quand même été attirée par cet ouvrage et très heureuse de le recevoir.

Pitch de départ :

Pourquoi admirons-nous les Elfes ? Qu’est-ce qui fait la grandeur des Hobbits ? De quoi l’anneau est-il le symbole ? Que voit-on dans le miroir de Galadriel ? Des questions, parmi d’autres, auquel cet ouvrage essaie de répondre, en croisant l’œuvre de Tolkien avec des textes de philosophes. Ce faisant, les auteurs ne prétendent pas établir une philosophie globale du Seigneur des anneaux, mais montrent comment on peut philosopher à partir des objets de la Terre du Milieu. Sous la forme de brefs essais, ils invitent le lecteur à poursuivre l’aventure littéraire par une petite aventure philosophique.

Détails techniques :

Auteur :

Agrégé et docteur en philosophie, Matthieu Amat enseigne et poursuit ses recherches en philosophie de la culture à l’Université de Lausanne.

Agrégé de philosophie, Simon Merle est professeur en lycée général.

Éditeur : Ellipses

Pages : 192 pages

ISBN : 9782340039254

Mon avis :

Je craignais en ouvrant cette étude d’être complètement larguée ou moins réceptive que j’avais pu l’être au lycée pendant mes cours de philo. Heureusement, il n’en a rien été. J’ai passé un bon moment avec cet ouvrage très complet et qui m’a permis tant de me replonger dans l’univers du Seigneur des Anneaux que de le découvrir sous un nouveau jour. Il est impossible d’adhérer à toutes les théories et les analysés proposés par les auteurs, j’ai néanmoins trouvé leurs cheminement de pensées très intéressant. J’ai même ri à des moments.

La construction du livre est particulière et originale car un philosophe est attaché à chaque chapitre, afin de permettre une diversité très riche. Certains noms m’étaient très familiers comme Schopenhauer, Kierkegaard, Nietzsche, La Boétie, et d’autres noms m’étaient totalement étrangers.

Chaque chapitre a également un thème associé, on commence par les Hobbits et l’ouvrage suit peu ou prou l’ordre des trois tomes dans ses développements. Nous suivons donc aisément le tracé choisi par les auteurs, sans être dérouté et sans aller trop vite. Ils réalisent une sorte d’arrêt sur image de certains passages sur la trilogie. La partie sur les Elfes et Galadriel était d’ailleurs très intéressante et les rapprochements très justes. La symbolique du miroir de Galadriel a particulièrement attiré mon attention.

J’ai également beaucoup ri quand les auteurs comparent Frodon à un mari qui porte un anneau (de mariage) « comme symbole de son alliance fermement décidée« . J’avoue que je n’avais pensé à Frodon et son anneau de cette manière !

En résumant, un ouvrage très intéressant et qui change de mes lectures habituelles. Je n’ose imaginer le travail titanesque qu’a dû représenter l’écriture de cet ouvrage tant par la relecture de la trilogie que par la recherche des philosophes dont les analyses pouvaient servir à décortiquer les symboliques présentes dans le Seigneur des Anneaux.

A lire si vous aimez et la philosophie et le Seigneur des Anneaux. Vous ne verrez plus Frodon comme avant en refermant ce livre !

Bonne lecture,

Lucie

 

Une réflexion sur “Le Seigneur des Anneaux – Une aventure philosophique par Matthieu Amat et Simon Merle

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s