La Chronique des Brigerton – Saison 2. Anthony

Je devais m’exprimer sur cette saison 2 de Bridgerton, même si ces mots trouveront peu de lecteurs, je le fais pour moi et pour vous qui me lirez. J’éprouve ce besoin d’écrire mon ressenti après le visionnage de cette nouvelle saison pour évacuer la colère, la frustration et la déception !


A l’époque de la saison 1, j’ai eu très envie d’écrire une chronique ou du moins un article pour exprimer mon ravissement le plus absolu. La saison 1, je l’ai regardée en une journée et j’ai été en extase pendant des mois et des mois.

Aujourd’hui encore, quand rien ne me plaît, je regarde Daphné et Simon. Je ne compte plus le nombre de mes visionnages. Je ne m’en lasse pas. Mais je ne vais pas vous en parler ici, car cette saison 1 a déjà fait couler beaucoup d’encre. Tout le monde y est allé de son article, de sa chronique, de sa publication sur les réseaux sociaux que ce soit pour l’encenser ou le descendre en flammes, ou simplement à des fins purement égoïstes pour accroître sa visibilité personnelle.

Cette saison 1 a même servi de faire-valoir pour certains romans, puisque le succès était au rendez-vous et les lectrices/spectatrices emballées, notamment celles et ceux qui ont découvert la romance historique grâce à la série.

Peut-on vraiment réduire la romance historique (je parle des aventures et passions) à Bridgerton ? Je ne le pense pas, mais c’est un autre débat.


Toujours est-il que plus d’un an après la sortie de la saison 1, l’engouement est toujours là et les publications en mode : « Heyyyy, tu as aimé la saison 1 alors tu aimeras forcément ce roman, MON roman! » Mouais… Sans commentaire…

Le week-end dernier, dans ma joie de l’arrivée imminente de la saison 2, j’avais relu Anthony de Julia Quinn en entier. A ce jour, parmi les Bridgerton, j’ai deux chouchous : Anthony et Francesca. (Je n’ai pas encore lu Gregory et Hyacinthe, mais ils sont dans ma PAL). Autant vous dire qu’après la façon magistrale dont a été menée la saison 1, j’attendais un feu d’artifice dans la saison 2. Autant, vous dire de suite qu’il n’en a rien été, pas même une flammèche.

A partir d’ici, je conseille de vous ARRETER DE LIRE sous peine d’être gravement et irrémédiablement spoilés si vous n’avez ni lu ni vu Anthony et/ou la saison 2.

Je vais faire l’exposé de tout ce qui m’a déplu et je vais commencer par Anthony qui est un personnage plus complexe qu’il n’y paraît et la série ne lui rend pas grâce à sa juste valeur. La mort de son père, suite à une piqûre d’abeille, l’a fragilisé. Il est persuadé qu’il ne vivra pas vieux à l’instar de son père et son oncle, tous deux décédés avant leur 40 ans.

Il profite de ce que la vie lui offre en sa qualité d’homme titré et aisé. Il sait aussi qu’il a des responsabilités envers sa famille, qu’il doit perpétuer la lignée des Bridgerton et transmettre le domaine à son héritier. Pour ce faire, il doit se marier. Il cherche donc parmi les oies blanches de la saison, celle qui pourrait devenir la prochaine vicomtesse. Il est cependant exigeant et a certains critères. La beauté seule ne suffira pas pour mener la demoiselle devant l’autel. La seule chose qu’il écarte, c’est de tomber amoureux. Il veut une femme de devoirs qui saura tenir sa maison et s’occuper de leurs enfants. Il ne veut pas s’attacher puisqu’il va mourir jeune, il le sait.
Avez-vous ressenti tout ceci dans la saison 2 ?
Pas moi.

Avez-vous ressenti tout ceci dans la saison 2 ?
Pas moi.

Quant à Kate, elle est la soeur ainée de Edwina qui fait ses débuts à Londres. La jeune femme est déjà âgée et a décidé qu’être vieille fille était finalement son destin. Elle n’attend rien pour elle-même, tous ses espoirs reposent sur sa petite soeur, qu’elle espère voir heureuse avec un homme qui saura la choyer.

Aussi, scrute-t-elle chaque prétendant à la loupe. Bien vite, les bruits courent dans les salons et dans tout Londres que pour séduire Edwina, il faut séduire la grande soeur, Kate. Anthony Bridgerton a remarqué la jeune Edwina et va vite la distinguer parmi toutes ses congénères en quête de maris. Il va donc faire de son mieux, mais avec maladresse, pour s’attacher Kate, qui part avec l’a priori qu’il est un débauché, et un des pires de Londres.


Kate s’exprime avec une grande liberté, elle donne son opinion sans honte ni gêne, et fait preuve d’une grande finesse d’esprit assorti d’une bonne dose d’humour. Elle est aussi sévère qu’elle peut être tendre et fragile.
Elle aime le soleil, elle aime son chien Newton, elle aime la campagne, elle aime les fleurs, les jardins.
Kate, a elle aussi vécu un drame, en perdant sa mère alors qu’elle n’avait que trois ans, un soir où les éléments s’étaient déchaînés. Depuis, elle a une peur absolue des orages et du tonnerre. Un soir dans la bibliothèque d’Aubrey Hall, alors qu’elle s’est réfugiée sous une table, terrorisée par le tonnerre, c’est Anthony qui va la découvrir, l’aider et la réconforter.


Où était ce passage dans la saison 2 ?
Pas vu !


Kate n’a pas paru fragile, ni fragilisée.


Avez-vous Kate tomber amoureuse d’Anthony peu à peu dans la série ?
Pas moi !

Je les ai vus se désirer ce qui est bien différent. J’ai vu passer un article avant la diffusion qui disait que la série serait axée sur les sentiments et les émotions avec moins d’érotisme et de sexe. Mais si la volonté des scénaristes et producteurs étaient d’aller vers un schéma BBC dans leur adaptation d’un Jane Austen : vous avez faux, tout faux, sur toute la ligne.


Kate et Anthony tombent amoureux avant tout ! Anthony désire Kate dans le roman, c’est indéniable, mais en même temps que ce désir, il y a la naissance d’un amour.
Dans la série, on ne perçoit que le désir, le besoin du corps de l’autre, on ne voit à aucun moment la naissance d’un amour.


Je m’adresse aux producteurs et aux scénaristes de la série qui ne liront jamais ceci :


Comment avez-vous pu réduire Anthony et Kate à deux êtres de désir sans réel amour ?

Dans le roman, Kate va jusqu’à trouver Anthony gentil ! Elle le veut pour elle-même. Nous ne voyons pas cette situation. Nous ne voyons pas Kate basculer peu à peu. Elle reste froide si longtemps. Elle reste spectatrice de tout ceci.

Comment avez-vous pu ne pas mettre en scène le mariage de convenance ?

L’essence même, le fondement de certaines romances historiques, c’est le mariage de convenance.

Pourquoi ne pas avoir respecté ce code, cette base ? Parce que ça rappelait la saison 1 ? Mais, grands dieux, un peu d’imagination que diable ! Vous pouviez y arriver sans coller à la première saison !


Anthony et Kate sont surpris par Lady Featherington, Violet Bridgerton et Lady Mary Sheffield, alors qu’Anthony essaie avec sa bouche d’extraire le venin d’une abeille qui a piqué Kate au-dessus du sein.
Je crois que lorsque la saison 2 a été annoncée, nous attendions toutes et tous cette scène.
Nous avons été floué(e)s.


Bien d’autres passages à potentiel humoristique ont été tout simplement ignorés !


En voici quelques uns qui me viennent à l’esprit :
1. La course après Newton dans le parc.


2. Anthony qui relève délicatement le chapeau de Kate pour qu’elle puisse apprécier la caresse du soleil.


3. Anthony qui offre des fleurs à Kate, pas seulement dans l’intention de l’amadouer, mais parce qu’il estime qu’elle mérite des fleurs.


4. Kate qui ne sait pas danser et écrase les pieds d’Anthony.


5. La petite Kate terrorisée le soir du décès de sa mère.


6. De même, on ne voit pas l’incorrigible romantique Edwina qui tombe amoureuse d’un homme de plus petite condition.


7. Kate sous le bureau d’Anthony alors qu’il flirte avec la cantatrice. Kate toujours sous ce bureau qui mord Anthony au mollet et lui qui lui donne un coup de pieds.
Comment avez-vous pu ne pas inclure cette scène ??? Comment ??


8. Le pall-mall, que tout le monde attendait, et qui finit sur cette note sombre, alors que c’était un passage si drôle dans le livre.


9. La nuit de noces d’Anthony et Kate qui est un moment doux et plein d’humour aussi, car il essaie de la rassurer et on perçoit son instinct protecteur et son amour infini, même s’il ne le lui a pas avoué.

Dans la série, je ne les ai même pas vus exprimer leur amour ! Où étaient les déclarations d’amour ???

Comment avez-vous pu dénaturer ce roman à ce point ?


Comment avez-vous pu créer cet ignoble triangle amoureux : Kate, Edwina, Anthony ?


Comment avez-vous pu réduire les deux soeurs aimantes que sont Kate et Edwina à deux jeunes femmes pétries de jalousie ? Alors que c’est un sentiment totalement étranger à la Edwina du livre.


Edwina, dans le roman, n’est que douceur, bienveillance et gentillesse. Elle ne tombe pas amoureuse d’Anthony, même s’il a envisagé de l’épouser. Elle s’écarte avec joie quand Kate doit l’épouser suite à l’intermède avec l’abeille.
Et Anthony ne demande pas Edwina en mariage !!!!!

A quels moments, vous vous êtes dits que c’était une bonne idée ?


Mener Anthony et Edwina devant l’autel c’était tellement malaisant, tellement humiliant, excruciating, à des années lumières de la jolie histoire écrite par Julia Quinn.
Quelle honte !


Pour aller dans l’absurde, c’est comme si dans l’adaptation de Jane Austen faite par la BBC en 1995, ils avaient poussé le vice jusqu’à mener Bingley et Georgiana à l’autel puisque Darcy avait imaginé cette union. Vous visualisez le non-sens ?

Vous avez piétiné le roman de Julia Quinn.

Vous aviez piétiné les fondamentaux de la romance historique.

Vous avez piétiné les lecteurs et lectrices adeptes du genre. C’est impardonnable.


Pour moi, je vais me contenter de la saison 1.
Je ne veux plus voir ce gâchis.
Si vous devez continuer à adapter les prochains, entourez-vous de scénaristes avec une fibre romantique un peu plus évidente.

Je termine quand même sur une note un peu plus réjouissante, car trois personnages sont sortis, à mon sens, de cette catastrophe :
La reine
Violet Bridgerton

Et Lady Danbury
Ces trois femmes portent la série à bout de bras, du moins la saison 2.
De même, j’ai trouvé Pénélope et Prudence vraiment parfaites, tout comme Lady Featherington.
Les jeux de ces actrices sont vraiment excellents.
Déception pour Héloïse qui n’évolue pas à mon sens, ou pas dans la bonne direction, mais vu la médiocrité du scénario difficile de faire mieux.
Enfin, je note la magnificence des décors, et la beauté absolu des costumes. Absolument somptueux.

Je n’exprime bien évidemment là que mon opinion toute personnelle et non objective. L’opinion d’une fille qui a découvert les aventures et passions, il y maintenant près de 20 ans et qui ne s’attendait pas à assister à un tel naufrage après la qualité de la saison 1.

C’est d’autant plus décevant que nous avions deux magnifiques acteurs pour interpréter de duo Kate/Anthony. Définitivement, je ne vais pas digérer de suite ma déception.

Comme le dirait si bien Lady Catherine de Bourgh dans Pride and Préjudice (version BBC) : « Je ne vous charge d’aucun compliment (pour votre mère) vous ne méritez pas une telle faveur. Je suis profondément outrée ».

Et toi, tu en as pensé quoi de cette nouvelle saison ?

Lucie

3 réflexions sur “La Chronique des Brigerton – Saison 2. Anthony

  1. Je suis tellement, mais tellement d’accord avec toi ❤️.
    J’attendais tellement de toutes ces scènes qui m’ont ému ou faire rire aux éclats et finalement rien…comme si on me vendait des Barbara Cartland sans romance et Damoiselle en détresse.
    Les acteurs jouent bien, mais il y avait tellement de chose à faire pour que cela soit a la hauteur de la saison 1, je suis déçu et en colère d’avoir été flouée

    J’aime

  2. Je partage ton analyse à 1000%.
    J’attendais tellement la scène du bureau 😭 et ce triangle amoureux, c’est en effet très malaisant et à mille lieues de l’ambiance du livre.
    Il y a un autre détail personnellement qui m’a chiffonné et cela remonte aux dernières secondes de la saison 1. Pourquoi avoir révélé l’identité de la chroniqueuse ? C’est une bonne partie de l’intrigue du 3 😞

    J’aime

  3. Je suis d’accord sur certain point en effet il y a des scènes du livre que j’aurai aimé retrouver mais on ne peut pas dire qu’il n’y a que du désir et pas de l’amour.
    C’est votre point de vue je le respecte mais personnellement je l’ai regardé une seconde fois en faisant abstraction de la magnifique histoire du livre et finalement j’ai adoré !

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s