Ne jamais tomber amoureuse

Je suis encore tombée sur une mine : 5 Tomes d’une série dont le titre original est Wicked Lovely (on est encore une fois loin des titres français), dont « Ne Jamais Tomber Amoureuse » est le tome 1. Il y a ensuite :

tome 2 : Ne Jamais Te Croire

tome 3 : Ne Jamais t’embrasser

Et problème : les tomes 4 et 5 n’ont pas été encore traduits et selon ce qu’on peut lire dans divers forums, il semblerait qu’aucune maison d’édition française n’ait prévu de les traduire et de les éditer. Affaire à suivre donc…

L’histoire : Aislinn (notre héroïne) a 17 ans, elle va au lycée, elle a un ami, Seth, qui vit… dans un train (bof, pourquoi pas hein ?) enfin un train, plus précisément dans 2 wagons, et je soupçonne que l’un des deux wagons était le wagon-restaurant puisqu’il y a une cuisine avec des placards.

Bizarrement, et contre toute logique, cette cuisine dans le wagon m’ a beaucoup plus tracassée que le fait qu’Aislinn voit des fés, des fées et des esprits, grâce à un don ou une malédiction appelée « La Vue ».

J’ai d’abord cru qu’il y avait une faute d’orthographe quand j’ai lu le mot « fé » . Il existe, enfin dans l’imaginaire il y a des hommes fés et des femmes fées, et c’est là tout le cœur du récit : le monde des fés et des fées et à sa tête le Roi de l’Été et la Reine de l’Hiver.

Notre héro, Keenan, alias le Roi de l’Été, est en quête depuis des temps immémoriaux de la Reine de l’Été pour rétablir l’équilibre et empêcher la méchante Reine de l’Hiver de faire régner le froid et de condamner le monde entier.

Le reste je vous le laisse découvrir, mais l’intrigue n’est pas difficile à deviner.

Extrait : « Elle venait de passer l’angle de la rue Harper et de la Troisième Avenue – j’y suis presque…- quand ils débouchèrent d’une ruelle. Le fé et sa compagne. Ces deux-là suivaient Aislinn presque chaque jour depuis deux semaines. La fée avait de longs cheveux blancs qui flottaient dans son dos, pareils à des volutes de fumée. Ses lèvres étaient d’un bleu cadavérique – un bleu qui ne devait rien aux cosmétiques. Elle portait une jupe en cuir d’un marron délavé, aux coutures grossières. Près d’elle, se tenait un énorme loup blanc qui ne la quittait jamais et sur lequel elle montait parfois ou s’appuyait. Quand le fé qui l’accompagnait la touchait, de la vapeur s’échappait de sa peau. Elle avait beau montrer les dents, le repousser ou le gifler, il ne réagissait pas, se contentant de sourire.

Il était alors irrésistible. Sa peau semblait chatoyer légèrement, comme si des charbons ardents brûlaient en lui. Ses cheveux d’un brun roux, qui lui arrivaient dans le cou, scintillaient, semblables à des fils de cuivre; des fils qui auraient tailladé la peau d’Aislinn si elle y avait glissé les doigts – non qu’elle en ait l’intention… »

Détails techniques : J’ai une édition Albin Michel de 378 pages, caractères moyens,  vous pouvez le trouver d’occasion pour environ 4 Euros.

Ma note : 5,5/7  : l’histoire est prenante, et vous êtes totalement frustrée à la fin, vous voulez la suite immédiatement, j’ai dû laisser s’écouler 48h avant de commencer un nouveau livre, j’étais trop obnubilée par cette histoire.

J’ai été déçue par les descriptions trop sommaires et pas assez détaillées à certains moments. Quand je lis un roman, j’arrive à dérouler un film dans ma tête en même temps, à tout imaginer, tout visualiser de manière très réelle. Là, je n’y suis pas arrivée, je ne parvenais pas à mettre en place le décor dans ma tête ni les personnages assez distinctement.

Cela dit, je suis et je reste admirative des écrivains qui mettent en place un récit avec des personnages imaginaires et qui créent un univers autour d’eux. C’est positivement captivant!

Bonne lecture

Votre DL

Lucie

12417766_970828416341961_3621254548619523818_n

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s