Colocs et plus par Emily Blaine

20170526_184940

Commençons cette chronique en listant les 3 choses que je croyais avant d’ouvrir le livre :

1/ Qu’Emily Blaine était une auteure américaine : et en fait pas du tout c’est une auteure de chez nous : cocorico. Le lien vers son site c’est en cliquant ici

2/ Que Colocs et plus était un « roman de gare » : là aussi j’avais totalement tort.

3/ Que c’était une histoire d’amour à la guimauve avec des passages érotiques : « wrong again » comme le dit si bien Martina McBride dans sa chanson du même nom. Pour les curieux et parce que j’aime bien vous placer de la country de temps en temps :

Fort heureusement pour moi j’avais faux, tout faux, sur toute la ligne, et j’ai été agréablement surprise !

L’histoire : Le livre commence tout de même avec un Prologue (ma bête noire), mais un Prologue qui commence par une citation du grand Maître Yoda, de suite ça vous donne le sourire. L’histoire s’ouvre sur Connor, dans un bar chassant la femelle (blonde de préférence, décérébrée de préférence). Mais c’est sur une brune à la langue acérée qu’il va tomber. Le jeu de séduction qui n’était pas prévu va se terminer sur le siège avant d’une voiture, sans qu’ils échangent leur prénom (à défaut ils vont échanger autre chose), et tous deux totalement… bourrés.

On retrouve ensuite Connor, 5 mois plus tard, avec son meilleur ami, Austin, joueur de football, tous deux collectionneurs de filles, juste avant une petite fête au loft dont ils sont colocataires.

Connor et Austin ont une sorte de « bro-code » : des règles qu’ils suivent concernant leurs conquêtes, et l’une d’elles est : « on ne touche pas aux sœurs« . Vous voyez où je veux en venir ?…

Connor a une sœur : Sophia.

Austin a une sœur : Madeline.

Chacun d’eux a invité sa sœur à la petite fête, et Madeline c’était la fille du bar. Madeline c’était la fille sur le siège avant de la voiture… Et oui : Connor a enfreint une des règles entre potes : pam pam pam.

Le décor est posé.

Le roman va alterner entre le point de vue de Connor et le point de vue de Madeline. Ils craquent l’un pour l’autre. Connor freine des quatre fers pour ne pas briser son amitié avec Austin. Madeline, elle, freine simplement parce que Connor est un collectionneur, mais il est aussi cannonissime.

Le chassé-croisé amoureux commence donc et j’avoue que même si on s’attend au dénouement, j’avais des doutes, je me suis demandée comment l’auteure allait nous garder en haleine avec cette histoire pendant près de 400 pages, et pourtant, elle l’a fait et brillamment en plus !

L’extrait :

« – Vous faites connaissance ? demanda Austin en nous regardant tour à tour.                             

-On se connaît déjà, lâcha t-elle.                                                                                                                    

  Elle savait. Elle me menait en bateau depuis le début. Elle savait qui j’étais. Et ce que nous avions fait.                                                                                                                                                        

Austin  resserra sa prise autour de mon cou et un sourire diabolique s’étira sur ses lèvres.     

-Ce Connor, toujours aussi galant avec les femmes.                                                                               

Son regard se durcit, avant qu’un sourire amusé ne flotte sur ses lèvres.                                     

-Quoi ? Grognai-je en tenant de m’échapper de l’emprise de son bras.                                              

-Tu en as un peu, juste là, murmura-t-il  en indiquant de l’index le coin de ma bouche. Connor, tu te souviens de Madeline, bien sûr, lança mon meilleur ami avec un regard dur.                               

Je m’en souviens très bien, songeai-je. Je me souviens de sa bouche salée, de son corps chaud contre le mien, de sa main caressant mon sexe.                                                                                      

-Ma sœur, précisa Austin. »

Détails techniques : Editions Harlequin. 402 pages. Caractères petits petits. Coût : 7,50 €

Le site d’Emily Blaine ==> ici

Mon avis : 6/7 !!!

Presque le max ! Un roman frais, nickel pour l’été, qui se lit tout seul. Une fois que vous êtes dedans, vous ne le lâchez plus et à la fin, vous léchez le sucre sur vos doigts. C’est une bonne tablette de chocolat, une bonne tablette de Crunch, ça claque, ça croque, c’est sucré, c’est bon ! L’histoire n’a rien d’original, mais elle est dynamique, vivante. Le style d’Emily Blaine est super, j’adore cette façon d’écrire, si peu « française » : well done ! L’humour est toujours au rendez-vous, et cet humour combiné aux répliques des protagonistes portent ce livre à bout de bras.

En quatrième de couverture, il est indiqué qu’Emily Blaine est la « reine incontestée de la romance moderne à la française. » C’est très vrai !

La musique qui va accompagner votre lecture sans que vous n’ayez rien demandé et qui va vous suivre 6 mois après (c’est cadeau) :

Je vous invite à le lire !

Bonne lecture

Votre DL

Lucie

Publicités

8 réflexions sur “Colocs et plus par Emily Blaine

    • 🙂 ça me fait plaisir ce que tu me dis. J’aurais tellement aimé être libraire : je n’aurais peut-être pas été trop mauvaise et qui sait je peux toujours me reconvertir ! 😉

      Aimé par 1 personne

  1. Ce livre me plait assez à vrai dire. Il m’interpelle… Joli blog et très bon goût de lecture, je dois avouer que quelques unes reflètent les miennes. Je viens d’ouvrir mon blog il y a une semaine, j’espère pouvoir gérer comme il faut. Au plaisir de lire tes aventures livresques. Elaurie.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s