Noire-Neige (Tout a commencé) Tome 1 par Fortuné Loubassou [Masse critique Babelio]

Bonjour, Bonjour,

Suite à une masse critique Babelio, j’ai reçu le roman Noire-Neige.

Je remercie Babelio et la maison d’édition Jets d’Encre pour cet envoi.

Pitch de départ : Depuis des siècles, les habitants de Soldoren vivent en paix. Comme tous les membres de la famille royale Humanitas, chaque nouveau dirigeant est doté de pouvoirs magiques et gouverne avec bonté. Toutefois, cette tradition ne se perpétue qu’à une seule condition : les mariages doivent être des mariages d’amour. Sans cela, le royaume sombrera dans le chaos. Mais Lady se moque bien de cette exigence. Jalouse du sacre de Diva, sa jumelle, qui accède au trône avec l’homme dont elle est également amoureuse, la princesse commet l’irréparable. Guidée par des sentiments les plus abjects, elle est loin d’imaginer les conséquences qu’auront ses actes. Et en brisant l’idylle de sa sœur, elle condamne les siens à vivre sous le joug d’une terrible malédiction…

Détails techniques :

Auteur : Fortuné Loubassou

Éditeur : Jets d’encre éditions

Pages : 324 pages

ISBN : 235523292X

Mon avis :

Après avoir lu les trois premières pages introductives, j’ai eu le sentiment d’entrer gentiment dans un conte pour enfants, ce qui ne me déplaisait pas bien au contraire.

Puis, en avançant dans ma lecture, mon enthousiasme est vite retombé.

L’histoire de fond aurait pu être intéressante : la magie, les royaumes, la soif de pouvoir, les générations de princesses (un peu trop vaniteuses), mais il manque une base solide à tout ceci. On ne sait pas le pourquoi du comment et on perd vite le fil. Il y a un enchaînement de situations abracadabrantes, une succession de termes désignant des objets magiques dont on ignore le sens et la fonction.

Tout est survolé et rien n’est exploité. Le lecteur se retrouve au milieu de tout ça et cherche péniblement son chemin ! L’auteur avait certainement tout bien posé dans sa tête ou dans ses carnets mais a oublié un élément crucial : le lecteur n’est pas dans la tête de l’auteur et une chose évidente pour l’auteur ne l’est absolument pas pour son lectorat si ce n’est pas expliqué !

Il y a un schéma narratif redondant et lassant. La princesse rencontre un homme prince ou pas, noble ou pas. Ils sont agressés part des individus qui tombent comme un cheveu sur la soupe, puis ils font un pique-nique après toutes ces émotions, sont émerveillés l’un par l’autre et enfin l’homme vole un baiser à la princesse et l’affaire est dans le sac ! Cette situation se reproduit deux fois, et autant vous dire que j’ai levé les yeux au ciel.

L’histoire en elle-même suit une chronologie de faits et je crois bien que seule cette continuité nous permet de ne pas nous perdre définitivement.

Les personnages sont inconsistants, clichés, et agaçants. Les hommes sont des sauveurs, des êtres tempérés et raisonnables et les femmes, pour la plupart, des mégères, des espèces de furies rongées par la haine, la convoitise, et le pouvoir. Je n’ai pas du tout apprécié cette image de la femme.

L’univers créé est bancal. Nous sommes dans la magie, le fantastique et pourtant il y a des choses tellement terre à terre que ça en devient risible. Par exemple, lors d’un mariage d’une princesse, les invités à la fin de la cérémonie jettent du riz aux jeunes mariés ! Vous avez bien lu : ils leur jettent du RIZ ! Qui fait ça dans un univers fantastique/conte/princes et princesses ?

De plus, vous pensez être dans un thème jeunesse et je vous dis : halte au feu! Vous avez des gens qui se font trancher les poignets voire tranchés tout court; une scène de viol (je ne m’étends pas sur la manière dont la victime surmonte cela : en un paragraphe c’est réglé…) ; une scène de masturbation ; un épisode entre deux hommes très détaillés. Pour public averti donc.

Pour finir, car je pense qu’il ne sert à rien de s’étendre, l’écriture est catastrophique. Des coquilles par dizaines, de monumentales erreurs de temps et de conjugaison. Un roman qui a donc manqué ostensiblement de relecture, d’une dizaine de relectures !

Une grande déception pour ma part.

Lucie

3 réflexions sur “Noire-Neige (Tout a commencé) Tome 1 par Fortuné Loubassou [Masse critique Babelio]

Répondre à Light And Smell Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s