Désir Céleste (Gardiens de l’Equilibre T.1) par Lyn Amelia Lewis & Mélanie Wency (Service presse)

Bonjour,

Cela faisait longtemps que je n’avais pas rédigé de chroniques en service presse. Je dois avouer que j’aime ça : les services presses parce que je lis un roman avant tout le monde, et ça me donne l’impression d’être la reine du pétrole 😛

Comme je suis la fille qui arrive après la bataille ou découvre les choses après tout le monde, le service presse est le seul moment où je me sens sous les projecteurs. Bien évidemment, c’est faux car c’est moi qui agite le projecteur au-dessus de la vraie star à savoir le roman dont je vais vous parler.

Et aujourd’hui c’est Lyn Amelia Lewis et Mélanie Wency qui m’ont confié leur dernier bébé : Désir Céleste. Je les remercie sincèrement pour cette confiance renouvelée.

Assez de paroles et un peu d’action, je vous livre mon avis.

Pitch de départ :

Amy, mi-humaine mi-céleste, dirige d’une main de fer le Refuge, une communauté de chasseurs de tous horizons. Son objectif ? Protéger les plus faibles et rétablir l’équilibre en ouvrant à nouveau les portes des trois royaumes.

Dans sa quête du trône infernal, Jerick, un archidémon aussi calculateur que séduisant, n’avait pas prévu de croiser le chemin de la jeune femme. Intrigué, il a accepté d’obéir à ses règles afin d’intégrer son groupuscule.

Leurs natures s’opposent, mais le damné et la nephel s’attirent, s’apprivoisent et se désirent.

Lorsque des anges sont retrouvés mutilés et crucifiés, ils s’allient pour débusquer la créature à l’origine de ces atrocités. C’est sans compter sur les découvertes qui bouleverseront leur existence, jusqu’à ébranler leurs âmes.

Rien n’arrive par hasard.

Détails techniques :

Auteures : Lyn Amelia Lewis & Mélanie Wency

Editeur : Auto-édition

Pages : 258 pages

Date de sortie : Aujourd’hui – 9 avril 2022

Mon avis :

J’ai toujours cette fâcheuse habitude de plonger dans les romans sans trop savoir où je mets les pieds. A mes risques et périls, bien évidemment, mais je n’aime pas en savoir trop, j’ai envie de me laisser surprendre. Soyons honnête, la lecture est le seul endroit/moment où je pars à l’aventure. IRL, jamais ô grand jamais, je ne me jetterais ainsi dans l’inconnu 😆

Par où commencer pour décrire ce roman ? Je pense que je suis tombée sur un OVNI littéraire, un roman non identifié, non identifiable et inclassable. Du fantastique, de la romance, et de l’humour. Enumérés de cette façon, les termes semblent décrire quelque chose de courant et de connu, mais croyez-moi quand vous êtes dans un dialogue avec des anges, des démons, des êtres célestes, des hybrides, des dragons, des vampires qui ont l’air tous plus dangereux les uns que les autres, qui conversent sur des sujets hautement sensibles et graves et qu’une pointe d’humour se glisse là, vous perdez tout repère. Très sincèrement, j’ai adoré cet humour. Je suis bon public en général pour les blagues et autres, sauf quand je lis. Mais ici, l’humour était bien placé, efficace et surtout ne paraissait pas incongru malgré le contexte.

Sur les personnages principaux, les deux héros : Amy et Jerick. Je suis épatée, car je les ai aimés autant l’un que l’autre. Amy est une nephel (mi-ange / mi-humain), elle dirige un groupe éclectique après que le monde ait implosé : Enfer, Paradis, Purgatoire, sont fermés. Les dieux ont jeté l’éponge et les clés. Anges, Démons, et autres créatures hybrides ont été libérés et se livrent une guerre sans merci pour retrouver leurs Créateurs.

Amy est une guerrière, une femme forte, une meneuse et ce qui m’a particulièrement plu chez ce personnage, c’est qu’elle n’avait pas besoin d’écraser ou d’humilier les autres, ni de se comporter comme une furie enragée, pour être importante. Je déplore de croiser bien trop souvent dans les romans des héroïnes que l’on vend comme badass, forte, pas besoin des hommes, pas besoin de qui que ce soit, et franchement c’est très bien, mais au final ce sont des mégères, méchantes et insupportables.

Donc ici pour Amy, je valide le personnage féminin fort dans le sens où elle est intelligente et efficace.

Pour Jerick, je ne sais pas quoi dire à part : coeurs et étoiles dans les yeux !!!!! La midinette au coeur en chocolat qui sommeille en vous va être éveillée ou réveillée par Jerick le magnifique. Et un nouveau bookboyfriend qui vient rejoindre la foule d’hommes qui s’est amassée dans ma petite bibliothèque. Sexy en diable, puissant, caractériel, séducteur, intelligence fine : OMG !!!! Il fallait bien une Amy pour assumer et convenir à un tel homme. Les filles, vous n’êtes pas prêtes pour Jerick !

La relation entre les deux est puissante, vibrante et haletante. Vous suivez leurs aventures et rien n’est acquis ni définitif jusqu’à la dernière minute car Amy est la lumière et Jerick l’obscurité. Rien n’aurait pu prévoir leur rencontre et les conséquences pour l’un et l’autre dans cet univers chamboulé.

Quant aux personnages secondaires, ils sont tous impeccables. Chacun a son rôle et l’humour les caractérise. Emma et Kyrian sont la carte humour de ce roman. Deux trublions qui, malgré le rôle important qu’ils jouent, sont deux feux follets qui gardent le lecteur dans cet environnement léger à la frontière entre l’apocalypse qui menace et l’espoir de sauver le monde. Je pense que ces deux-là m’ont évité une grande source de stress grâce à leurs facéties. J’ai cru jusqu’à la dernière page qu’il allait y avoir le début de quelque chose entre Emma et Liam (un dragon, si, si) et puis non. Je ne sais pas pourquoi, mais ça m’aurait plus 🤩

Sur l’histoire, les thèmes, le genre : nous avons une romance fantastique, magique, avec divinités, références bibliques, mythologiques, mystiques. Un mélange détonant et dépoussiérant. Nous croisons toutes sortes de créatures aux pouvoirs différents et variés. J’ai apprécié la manifestation des auras qui entourent les êtres. J’y ai trouvé une certaine poésie, et même un caractère onirique. Les sentiments sont très présents tout au long de la lecture et bien exploités.

J’avoue que les premières pages du roman m’ont quelque peu déboussolée, je ne comprenais pas ce qu’il se passait, qui était qui, et pourquoi des créatures, quelque peu effrayantes, s’entretuaient, au nom de qui ? au nom de quoi ? Puis, tout s’éclaire au fur et à mesure de la lecture ce qui permet replacer les éléments du puzzle aux bons endroits.

L’univers est riche et dense. Rien n’est laissé au hasard. Chaque combat livré, chaque goutte de sang versée a un but et une explication. Les actions s’enchaînent et la balance romance/fantastique (même confluence fantasy/fantastique) est bien dans son axe tout au long du récit. Rien n’a été privilégié au détriment de l’autre.

L’évolution du couple Amy et Jerick est cohérente dans le sens où Jerick éveille les sens de la jeune femme, révèle son « essence » (j’ai adoré tout ça l’essence, l’aura. Moi qui suis très sensible à tout cela, aux êtres, j’ai complètement accroché), il était logique que la naissance de leur romance connaisse des débuts intenses. Une intensité qui ne faiblit à aucun moment, qui ne fait que croître et je dirai que cette intensité des sentiments est la contre-partie de leurs statuts respectifs. Ils ne peuvent pas créer une relation humaine puisqu’ils ne le sont pas (humains, je veux dire). De leur rencontre, ne pouvait que naître une alchimie et un tsunami puisque, rappelons-le, nous côtoyons des Dieux. Donc, ce qui pourrait paraître précipité ne l’est pas du tout quand nous mettons les choses en perspective et dans leur contexte divin.

Toutes les références mystiques, mythologiques, surnaturelles, qui jalonnent le texte m’ont plu : les runes, les épées, la faux, les livres dans diverses langues ou dans des dialectes propres à chaque peuple. Très bien, très bien et j’en aurais voulu encore plus !

Sur la narration : l’alternance de point de vue Amy/Jerick à la troisième personne, mais je dis : A+ Amazing, bravo, félicitations du jury, congratulations, standing ovation, tout le monde debout, on en redemande. Cette troisième personne alliée au présent de l’indicatif : le combo – pour être rare – était parfait pour mettre en lumière l’univers et surtout les auras et les essences des créatures qui sont primordiales dans ce roman. Une narration au « je » aurait limité la marge de manoeuvre des autrices. Le choix était le bon et si je le dis, c’est vrai.

Je me rends compte en écrivant ces lignes que j’ai l’air d’une sorte de spécialiste avec mon ton un peu pontifiant. Ce n’est pas le cas, je donne mon humble avis à mon simple niveau. Je ne suis qu’une lectrice lambda, et en aucun cas une prêtresse de la narration. 😂

Enfin, sur l’écriture, rien à dire. Un quatre mains ? On ne s’en rend absolument pas compte. Elles auraient pu être une comme six, je n’ai pas senti de changement dans l’écriture qui m’aurait permis d’identifier l’une ou l’autre. L’écriture est fluide (je pense tellement à la pâte à crêpe quand j’écris ce mot 🤣), dynamique, immersive.

En résumé : un ovni littéraire. Une plongée dans un univers divin et parfaitement travaillé et maîtrisé. Un héros sexy en diable. Une héroïne parfaite, intelligente et forte. Une narration onirique (je ne sais pas si je peux écrire ça, mais je le fais quand même). Une écriture immersive. Et en bonus, une magnifique romance.

Une excellente lecture. J’attends la suite parce que clairement ce n’était pas assez long ! Donc, hop, hop, hop au travail !

Lucie

Note : 5 sur 5.

« Un ange s’éveille, un démon s’éteint. »

2 réflexions sur “Désir Céleste (Gardiens de l’Equilibre T.1) par Lyn Amelia Lewis & Mélanie Wency (Service presse)

Répondre à Et toi tu lis quoi ? Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s