Juste ton ombre par Thibault Beneytou

Coucou !

Je suis contente car je chronique un peu plus ces derniers temps ! Je lis un peu plus aussi et plus vite !

Cette fois, je viens vous présenter « Juste ton ombre » par Thibault Beneytou.

Pitch de départ :

 » Il suffit d’une fraction de seconde pour voir sa vie basculer « .

La mort n’avertit pas. Elle frappe et détruit tout sur son passage.
Lorsque Léa quitte sa soeur cette nuit-là, jamais elle n’aurait pensé que ce serait pour la dernière fois.
Comment, du haut de ses dix-sept ans, l’adolescente pourra-t-elle surmonter ces ténèbres qui menacent de l’engloutir ? Comment pourra-t-elle se reconstruire ?
Et si l’arrivée de Scott, fraîchement débarqué dans son lycée, lui prouvait que le destin peut être aussi cruel que merveilleux…

La lumière est-elle vraiment au bout du chemin ?

Détails techniques :

Auteur : Thibault Beneytou

Auto-édition

Pages : 301

Date de sortie : 26 septembre 2022

Mon avis :

Ce roman restera un des plus durs que j’ai eus à lire et à chroniquer.

C’est un roman chargé de vibrations et d’émotions. Je l’ai posé dans un coin et je n’ose plus le toucher pour l’instant.

Lire se livre c’est comme tisser une toile autour de soi en devenir prisonnière, trouver une issue, s’en échapper en en suivant un des fils, penser atterrir et respirer puis, finalement, ne rencontrer que le vide sous soi. Lire se livre c’est le fermer et ne plus savoir où on se trouve.

De fait, je ne sais même pas par où commencer pour vous en parler !

Je pense que la force de ce roman réside dans les thèmes qu’il aborde : le deuil, l’adolescence, le suicide, la peine, surmonter son chagrin, le divorce, la sexualité, la famille, le tout accompagné d’une partie mystique et ésotérique que j’ai trouvée bienvenue car c’était une bouffée d’espoir.

Nous suivons l’histoire au travers des yeux de Léa, mais j’ai aimé les digressions avec les points de vue des autres personnages.

Léa est entourée d’amis bienveillants, d’une famille aimante. C’est une adolescente parmi tant d’autres, avec ses petits problèmes d’adolescente, des petits choses que nous avons toutes et tous vécus. Elle a tout pour être heureuse jusqu’au jour où sa vie et celle de sa famille bascule irrémédiablement.

Léa est une jeune fille sensible, douce, et aux mille et un sentiments. Elle vit chaque moment intensément. Elle se retrouve prise dans un tumulte qui devient vite un tsunami émotionnel auquel elle semble ne pas pouvoir échapper. La lumière est cependant au bout du chemin et dans ce roman, la lumière éclaire un passage inattendu et je ne vous en dis pas plus.

Sur le roman en lui-même, il mêle réalité de la vie et du quotidien avec une part de mysticisme, ésotérisme et spiritualité. La combinaison des deux fonctionnent bien et offre au lecteur une sorte de fil rouge, une sorte d’espoir que l’auteur va ensuite allègrement piétiner et ça c’était pas cool du tout, je ne m’en suis pas remise 😭

Sur l’écriture, elle est douce et dynamique à la fois et nous suivons l’histoire d’un bon pas. Il y a une sensibilité à fleur de peau à laquelle vous ne pouvez pas échapper, surtout si vous avez vécu le deuil, si vous avez perdu un être cher, vous vous laisserez prendre par les réminiscences qui vont vous assaillir.

En résumé, un roman qui vous fait vivre un ascenseur émotionnel et qui vous laisse en PLS quand vous le refermez. (Honnêtement prévoyez le pot d’ Häagen Dazs parce que vous allez avoir besoin de réconfort après.)

Douce lecture,

Lucie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s