Carah Evans, tome 1 : celui où tout part en c*** par Lyn Amelia Lewis (Service presse)

Bonjour les dévoreuses et dévoreurs,

Quand Lyn Amelia Lewis a annoncé la sortie de son nouveau roman, j’ai sauté sur l’occasion de le lire en avant première (enfin, vu mon délai et mon rythme de lecture actuel, l’avant première aurait pu devenir avant dernière 😂).

Je la remercie de m’avoir permise d’être dans la liste des VIP et pour sa confiance renouvelée.

Et maintenant, passons aux choses sérieuses : mon avis 😛

Le pitch :

Une nuit en sa compagnie et tout part en vrille.

Lorsqu’elle croise la route de Sean Taylor, le train-train quotidien de Carah éclate en mille morceaux. Ce médecin au charme magnétique n’est pas celui qu’elle imagine, et elle le découvre de la pire des manières.

Kidnappée par des inconnus prêts à la torturer pour lui soutirer des informations sur son amant d’un soir, l’infirmière plonge dans un monde dont elle ne soupçonnait pas l’existence.

Recrutée par le CORAIL, une organisation formant des agents de l’ombre, elle se retrouve sous les ordres de Declan, leur meilleur élément, un mentor loin d’être enthousiaste. En sa compagnie, Carah devra arpenter un chemin dangereux afin d’obtenir sa vengeance et de protéger ses proches d’un ennemi cruel et sans pitié.

Détails techniques :

Auteure : Lyn Amelia Lewis

Éditeur : Auto-édition 👏

Pages : 310

Mon avis :

Eh bien, eh bien, eh bien… Que dire de ce roman très inattendu tant dans sa structure, que dans sa narration et son thème ? A ma décharge et dans un grand moment d’intelligence (*ironie*) je n’avais pas lu le résumé jusqu’au bout ! J’ai donc été surprise par la succession d’événements et par les rebondissements non-stop jusqu’au point final.

Je commence par les personnages. Carah Evans, notre héroïne, infirmière, célibataire, indépendante, fort caractère. Je ne sais pas quoi en penser et reste mitigée sur ce personnage féminin. Mitigée pas dans le mauvais sens car j’ai compris son mode de fonctionnement, j’ai compris ses choix et ses actes, mais j’ai le sentiment après coup d’avoir manqué d’introspection. Son ressenti est moins présent, à mon sens, que celui des autres personnages qui gravitent autour d’elle. J’ai plusieurs explications ou pistes sur ce point, mais je ne sais pas si elles sont justes. La plus plausible serait qu’après tout ce qu’elle a subi après cette nuit avec ce médecin sexy, les décès, les cadavres, les menaces, elle est passée en pilote automatique et n’est peut-être plus guidée que par un seul sentiment : la vengeance. Une vengeance qui occupe toutes ses pensées au détriment de ce qu’elle est ou était en l’occurrence. Je ne sais pas si j’affabule ou si j’ai visé dans le mille, mais j’espère que la suite le dira.

Quant au personnage masculin, Sean/Declan whatever, je l’ai adoré, adoré, adoré ! Je lui donne la palme du roman. Il est impeccable à tout point de vue. Malgré ses multiples visages, il a une sincérité touchante, une ligne de conduite que j’ai trouvée très droite. C’est l’homme fort, blessé par la vie par excellence et c’est lui qui a attiré le plus ma compassion. J’aurais aimé avoir aussi de la compassion pour Carah et faire un carton plein (et ne vous méprenez pas, elle mérite la compassion), mais je n’y suis pas parvenue du fait des sentiments confus et troublés qu’elle éprouve et qui ont ricoché sur moi.

Je termine par les personnages secondaires qui sont d’une rare qualité, tous ont leur rôle à jouer qu’ils soient du bon ou du mauvais côté. D’ailleurs, à ce sujet, on ne sait plus où se trouve la frontière entre le bien et le mal. Les personnalités de tous sont tellement ambivalentes qu’aucun n’est ni foncièrement mauvais, ni totalement gentil.

Sur la narration et l’histoire : j’ai vraiment beaucoup aimé les chapitres courts qui donnent un rythme de lecture rapide et intense. Vous l’avez commencé ? Vous n’allez plus vous arrêter : ce qui fait que j’ai lu 60% du roman d’une traite. Tout le récit va à mille à l’heure, sauf sur la fin où l’auteure ralentit la course de ce train pour nous amener à une fin en mode « what ? » et nous laisser avec des questions sans réponse. Tant de cruauté devrait être réprimandée 😂 Nous sommes sur du romantico-suspense (je ne sais pas si ça existe mais ça me plaît) La romance est le fil rouge, mais l’enquête est clairement sur le devant de la scène. Je n’avais pas lu de romans de ce genre depuis longtemps et quand je l’ai refermé (en vrai j’ai juste éteint mon Kindle 🤣) je me suis dit que ça me faisait énormément penser à une de mes séries préférées : Alias avec Jennifer Garner où du jour au lendemain, le personnage qu’elle interprète, Sydney Bristow découvre le monde des agents doubles voir triples.

Enfin, l’auteure a choisi une narration omnisciente et c’est un choix que j’approuve et que j’affectionne. Le choix de la focalisation zéro où le narrateur est clairement le maître, sait tout et voit tout m’a énormément plu également. Ce qui m’a « gênée » (je prends des pincettes avec le mot qui est peut-être un peu fort) est le saut sans préavis d’un personnage à l’autre. Ce n’est pas récurrent, mais il y a quelques petits passages où le changement m’a paru abrupt. Cela n’a en rien gêné ma lecture !!! Je le précise quand même. Simplement, je l’ai relevé et comme je note mentalement ce genre de choses, je le partage car cela peut être utile ou pas hein (j’ai pas la science infuse 😂)

En résumé, une lecture dynamique et fluide. Une grande et solide qualité d’écriture (malgré ce que j’ai souligné plus haut). Du suspense à revendre et une romance en construction qui s’annonce prometteuse ! Un très bon premier volet qui donne envie d’en savoir plus et de lever le voile sur bien des mystères.

… to be continued.

Bonne lecture

Lucie

Une réflexion sur “Carah Evans, tome 1 : celui où tout part en c*** par Lyn Amelia Lewis (Service presse)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s