Avant toi de Jojo Moyes

Jojo-Moyes-Avant-toi-240x384

Et clairement, il y a eu un « avant » et un « après » ce livre pour moi!

Pour être honnête, ce choix de lecture vient du fait que j’avais vu qu’il avait été adapté au cinéma. J’étais donc curieuse. J’ai évité les bandes annonces, ou tout ce qui pouvait avoir trait au film pour que la case « avant toi » dans ma tête soit totalement vide.

Je sais que je dévore les livres, mais là je ne l’ai pas dévoré, je l’ai gobé ! Je tournais les pages sans m’en rendre compte, et à la fin, je tournais les pages de remerciements pour m’assurer qu’il n’y avait vraiment rien d’autre.

L’histoire : Tout tourne autour de Louisa Clark qui (selon la quatrième de couverture) « mène une vie monotone dans un trou paumé de l’Angleterre dont elle n’est jamais sortie. » Pour le trou paumé je suis d’accord, par contre la vie monotone : pas vraiment, elle n’a pas une famille banale, c’est toujours très animé dans la maison de ses parents où elle vit, et elle a un petit ami, Patrick, avec qui elle n’a quand même, selon moi, aucun point commun, je trouve mystérieux que l’auteur ait pu associer ces deux personnages, mais peut-être est-ce pour mieux mettre en lumière l’autre protagoniste, Will Traynor… et c’est là que ça devient intéressant.

Louisa, serveuse, se retrouve sans emploi du jour au lendemain et son salaire étant indispensable pour aider ses parents, son grand-père, sa sœur et son neveu, elle s’active immédiatement à trouver un nouvel emploi, mais elle a peu de qualifications et désespère.

C’est alors qu’un conseiller « Pôle emploi » (traduit tel quel de l’anglais) lui dégote un poste :

Extrait : « -ah, ah, voilà qui pourrait faire l’affaire.

Je me suis penchée pour tenter de voir l’écran.

– ça vient d’arriver. A l’instant. Une place d’aide-soignante.

– Mais je vous ai dit que je n’étais pas douée avec les…

– Il ne s’agit pas de personnes âgées. C’est un poste chez… un particulier. Une assistance à domicile. L’adresse n’est qu’à trois kilomètres de chez vous. « Assurer les soins et offrir une compagnie à un homme handicapé. » Vous conduisez ?

– Oui. Mais est-ce qu’il faut lui torcher le…

Il parcourut l’écran des yeux.

– Non. Autant que je puisse en juger, il n’y a pas de derrière à torcher. C’est un… tétraplégique. Il a besoin d’une personne à ses côtés au cours de la journée pour lui donner à manger et l’aider. En général, il s’agit essentiellement d’être présent lorsque ces personnes veulent prendre l’air, ou pour faire les petits gestes qu’elles ne peuvent plus faire elles-mêmes. Oh, et c’est bien payé. Bien plus que le salaire minimum.

– Probablement parce qu’il faut lui torcher le derrière.

– Je vais passer un coup de fil pour confirmer ce point précis. Mais, dans l’hypothèse où cela ferait partie du poste, vous irez quand même passer l’entretien ? »

Et c’est de là que tout part, vous plongez dans ce livre intégralement, quand je devais le lâcher quelques instants, j’étais dans tous mes états, mon esprit n’arrivait pas à s’en détacher.

L’histoire est addictive.

Les personnages sont vibrants, extrêmement réalistes. Le personnage de Louisa Clark est du pur bonheur, elle est pleine d’énergie, d’humour, une vraie boule de feu. Je n’ai simplement pas apprécié son attitude et sa façon de penser sur les dernières pages avant le dénouement, j’en étais presque à parler au livre et à lui dire : mais non ! ne fais pas ça ! tu devrais faire ça !

Quant à Will Traynor, dont elle s’occupe, l’auteur a été extrêmement loin dans la description, les détails, c’est précis, c’est concret, on souffre avec lui, et moi aussi je veux m’occuper de Will !!!!

Détails techniques : J’ai une édition Milady de 520 pages (sans compter les remerciements), petits caractères,  qui m’a coûté 8,20 €.

Ma note : 7/7  HA OUI OUI sans hésiter !!!! et quand j’ai su qu’il y avait « Après toi » (une suite) ni une ni deux, je l’ai acheté. Je ne l’ai pas encore ouvert. Je le regarde, je n’ose pas, j’ai peur de la déception.

Par contre frustration immense, je n’ai pas vu le film, il est sorti le 22 juin au cinéma, n’est plus diffusé près de chez moi, je dois donc patienter mais c’est à hurler ! je veux voir cette adaptation, je veux voir si le film est conforme à ce que j’ai pu imaginer (pour rappel : quand je lis, si l’auteur a bien fait son job, j’arrive à visualiser les scènes, il y a donc un film qui se déroule en même temps dans ma petite tête).

Dès que je vois ce film je vous en parle ! promis juré craché !

Bonne lecture  !

Votre DL

Lucie

P.S : j’ai presque envie de créer une marque déposée « et toi tu lis quoi approved » ! Vous savez comme Chuck Norris (Walker Texas Ranger, la série du dimanche après midi dans les années 90 : incontournable) :

c0449e1a8ff71f2e52ac0361fd33e71f

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s