La Fille du Train par Paula Hawkins

16106846_10154859685972296_1553575671_o

J’ai cédé à l’appel de « tout le monde en parle », et j’ai donc lu La Fille du Train signé Paula Hawkins. Titre original : « The Girl on The Train » (hé oui, un éditeur a entendu mon appel ).

C’est clairement le livre qu’il FAUT lire. Je lis peu de thriller donc je les choisis avec soins. Oui, je sais qu’il y a eu le film (que je n’ai pas vu d’ailleurs) mais je ne l’aurais pas acheté si le résumé introductif ne m’avait pas plus.

De plus, ce roman se place directement dans le top 10 des livres que j’ai dû finir le soir avant de dormir (et ils sont peu nombreux), et de ce fait il mérite l’appellation « Et toi tu lis quoi approves » !

//giphy.com/embed/BIuuwHRNKs15C

via GIPHY

L’histoire : Rachel Watson prend tous les matins, tous les jours, à la même heure, le train pour se rendre au travail. Et tous les matins, tous les jours, à la même heure, Rachel observe une maison dans laquelle vit un jeune couple ; un couple auquel elle a donné les noms de Jason et Jess. Elle observe des instants fugaces de leur vie par la vitre du train.

Pourquoi ce couple, pourquoi cette maison ? Tout simplement parce qu’elle est proche de la maison où Rachel vivait avec son ex-mari Tom. Tom qui vit toujours dans cette maison avec une autre femme, Anna, et leur bébé.

Un jour, Jess, de son vrai nom Meghan Hipwell, disparaît. Rachel veut mener, à son niveau l’enquête, et aider la police. Mais Rachel est peu crédible tant parce qu’elle est alcoolique et dépressive depuis son divorce avec Tom, que parce qu’elle ne sait pas ce qu’elle a fait ni où elle était le soir de la disparition de Meghan…

L’extrait : « Je tourne le dos au reste de la voiture et je me tourne légèrement vers la vitre pour ouvrir une des petites bouteilles de chenin blanc que j’ai achetées à la petite épicerie de la gare d’Euston. Il n’est pas frais mais ça fera l’affaire. J’en verse dans un gobelet en plastique avant de revisser le bouchon et de ranger la bouteille dans mon sac à main. C’est mal vu de boire dans le train le lundi, à moins d’être accompagné, ce qui n’est pas mon cas.

Je retrouve souvent des visages familiers dans le train, des gens que je vois toutes les semaines, qui vont et qui viennent, eux aussi. Je les reconnais et j’imagine qu’ils me reconnaissent aussi. Cependant,  je ne sais pas s’ils sont capables de savoir ce que je suis.

C’est une superbe soirée, l’air est chaud sans être étouffant,  le soleil entame sa descente paresseuse vers l’horizon, les ombres s’agrandissent et la lumière commence tout juste à orner les arbres de traces dorées. Le train roule avec fracas,  nous passons en un rien de temps devant chez Jason et Jess, ils se fondent dans un tourbillon de soleil couchant. Parfois, mais pas souvent, j’arrive à les voir de ce côté des rails aussi. S’il n’y a pas d’autre train sur la voie opposée, et si on avance assez lentement, je peux parfois les entrapercevoir dehors, sur leur balcon. Sinon, comme aujourd’hui, je les imagine. Jess est assise sur le balcon, les pieds sur la table et un verre de vin à la main, Jason derrière elle, les mains posées sur ses épaules. J’arrive à ressentir le poids de ses mains, rassurant, protecteur. Parfois, je me surprends à essayer de me souvenir de la dernière que j’ai eu un contact physique un tant soit peu significatif avec quelqu’un, la dernière fois qu’on m’a offert une simple étreinte ou qu’on m’a s erré la main avec affection, et mon cœur se crispe. »

Détails techniques : Editions Sonatine. 379 pages. Caractères moyens. Coût du livre : 21 €

Ma note : 6,5/7. Tout y est pour ce que ça fonctionne, le suspens, le doute, j’étais bien incapable de deviner qui était le coupable avant qu’on ne me le mette sous le nez. J’ai été passablement agacée par le personnage de Rachel (je pense que c’était une volonté de l’auteur cela dit). Rachel qui boit tout le temps qui ne pense qu’au prochain ou à la prochaine bouteille qu’elle va s’envoyer. Rachel qui se morfond et stagne dans son incapacité à prendre le dessus.

Si vous ne l’avez pas lu, foncez !

Vous pouvez l’acheter ici sur amazon au format Poche : Amazon

Votre DL

Lucie

Publicités

2 réflexions sur “La Fille du Train par Paula Hawkins

  1. Pingback: TEST TAG PKJ | Et toi tu lis quoi ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s