Calendar Girl par Audrey Carlan : chaud devant !

16325504_10154899710767296_134753912_o

Ce livre était la sortie du mois de Janvier 2017 qui faisait parler dans les chaumières et sur les réseaux sociaux.

Comme c’est l’hiver, et que les Journalistes nous font le coup, comme chaque année, d’être surpris qu’il fasse froid, qu’il y ait de la neige, du verglas, des températures basses (merci oui nous savons ce qu’est l’hiver), je me suis dit qu’il nous fallait un petit livre pour nous réchauffer le cœur et….le corps !

Cela dit j’aime changer d’univers, de thème, très souvent, ouvrir un nouveau livre c’est ouvrir une nouvelle porte derrière laquelle se cache un monde inconnu et plein de surprises.

Je me suis donc attaquée à Calendar Girl signé Audrey Carlan et si vous avez l’occasion, jetez un œil au site web de l’auteur il est top !

Calendar Girl, ce sera 12 livres, un pour chaque mois (je trouve le concept intéressant et courageux, l’auteur va avoir une sacrée pression). 12 livres avec la même protagoniste, Mia Saunders mais qui va rencontrer 12 hommes différents chaque mois, dans 12 villes différentes.

Vous l’aurez peut-être deviné ou lu mais Calendar Girl est dans la veine de Fifty Shades of Grey (Cinquante nuances de Grey). J’ai lu dans un article qu’Audrey Carlan disait que la lecture de Fifty Shades l’avait aidée et décomplexée.

Vous vous doutez donc que ces livres sont et vont être :

L’histoire : Mia Saunders a la malchance de faire les mauvais choix quand il s’agit des hommes et ne tombe que sur des losers ou des hommes dangereux, comme le dernier en date, Blaine, un usurier, qui a prêté un million de dollars au père de Mia. Bien évidemment, cette dette est trop lourde à rembourser, et le père de Mia est donc constamment harcelé par les hommes de Blaine, jusqu’au jour où il se fait passer à tabac et tombe dans le coma.

Mia, qui veut être actrice et n’a qu’un salaire de serveuse, décide qu’elle doit sauver son père et trouver cet argent et peu importe les moyens, car avec cet argent elle pourra aussi aider sa petite sœur à payer ses études.

Mia se jette donc entre les griffes manucurées de sa tante Millie qui dirige une agence d’escort girl, et va lui proposer ses services car la rémunération est plus qu’intéressante. Le deal c’est donc 12 mois, 12 contrats, 12 hommes différents à accompagner, à aider et plus si affinités, même si le « plus » (à savoir la relation sexuelle) n’est pas prévu par le contrat mais lui offre 20% de plus tout de même…. et à ce jeu-là, Mia ne va-t-elle pas y laisser son cœur et son âme ?

Le premier homme c’est Weston Charles Channing III alias Wes qui a un bon look de surfeur, ultra beau-gosse bien sûr, sinon quel intérêt ?

Je vous conseille d’aller en pages 28-29 du livre et de mettre en même temps le générique d’Alerte à Malibu et vous y êtes, du coup après j’avais cette musique dans la tête tout au long de la lecture (HaHaHa!!!) :

Pour l’extrait, j’ai choisi les premières lignes du livre que j’ai trouvées accrocheuses, et dieu sait que les premières lignes sont cruciales.

L’extrait : « J’ai cru au grand amour pendant des années. J’ai même cru l’avoir trouvé – à quatre reprises, pour être précise.

Il y a eu Taylor, mon premier copain, avec qui je suis restée durant tout le secondaire. C’était la star de l’équipe de base-ball et le meilleur joueur de toute l’histoire du lycée. Il était grand, avec plus de muscle que de cervelle, et son kiki faisait la taille de mon petit doigt. Sans doute était-ce à cause des stéroïdes qu’il prenait derrière mon dos. Il m’a larguée le soir du bal de promo et s’est enfui avec ma virginité et la capitaine des pom-pom girls. A ce qu’il paraît, il a vite lâché la fac et il est désormais mécanicien dans une ville minuscule, avec deux gamins et une femme qui aguiche tous les hommes de la ville.

Ensuite, il y a eu… […] »

La suite à vous de la découvrir 😉

Détails techniques : J’ai une édition Hugo Roman – New Romance . 154 pages. Caractères moyens. Prix : 9,95 €

Vous pouvez l’acheter ici ou

Ma note : 5,5/7 car je voudrais voir si la suite tient la route et surtout où tout cela mène-t-il ? Ce petit livre dans sa catégorie tient ses promesses. Oreilles chastes s’abstenir, propos crus à volonté. Petit bémol : l’héroïne qui visiblement a tout pour elle physiquement et qui fait comme si elle était complexée parfois, agaçant pour les filles « normales ». A part ça, écriture fluide, lecture rapide.

Bonne lecture !

Votre DL

Lucie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s